Traditions Turques.

0
2091

Quelques coutumes ou traditions turcs

Les traditions turcs sont nombreux, de nos jours pas tout le temps suivit, du moins pas toutes, surtout dans les grandes villes et par la jeunesse que leur quotidien empêche de pratiquer. Mais les gens de la  campagne persistent et signent leur conservation et essayent de les transmettre tant bien que mal aux futurs générations.

kursun-dokmek-2
tradition turc

Est une tradition CHAMANIQUE restant dans le flou du rejet de l’ISLAM par certain accepté pour d’autre un péché.

Très rependue dans tout le pays, beaucoup en sont adeptent.

Pouvoir pratiquer le “Kurşun Dökmek”:


C’est un titre honorifique et réservé, ce sont les femmes qui le font de génération en génération, souvent les plus vieilles le pratiquent .

Cela consiste a faire partir le mauvais oeil, a chasser les mauvais esprits et guérir certaines maladies psychologiques.

La personne qui viendra sera équipée de ses propres outils, qu’elle ramènera avec elle après la séance: Une louche profonde, un gobelet en métal (comme pour le hammam), un tissu épais (une nappe, un drap) et 250 a 300gr de plomb.

Cela se passe: Dans la maison, le foyer du demandeur ou sur son lieu du travail si le problème est professionnel, cela est souvent pratiqué a 8 clos, seulement les proches tenants le tissu seront conviés.

La femme fait fondre dans la louche le plomb, la personne concerné est assise sur une chaise, on lui place le tissu au dessus de la tête, la femme met de l’eau dans le gobelet, elle prend la louche dans la main droite et le gobelet dans la main gauche, verse le plomb fondu d’un geste brusque dans l’eau tout en citant des versets du coran. 
 
Si il s’agit du mauvais oeil on répète le geste 2 ou 3 fois a l’identique, si il s’agit d’une maladie on répète le rite  pour la deuxième fois mais cette fois ci allongé et au dessus de son ventre,  la troisième fois toujours allongé au dessus de ses pieds.
Dans la chambre ou la malade dort, sur le coin droit de la pièce et a la porte d’entrée de la maison, la femme répète son geste, on fait boire a la cliente 2 ou 3 gouttes d’eau dans laquelle a été versé le plomb, on lui met de l’eau avec le doigt sur le front, les poignets, les paumes de mains et les pieds.
 
Pour finir on met des morceaux de pain dans l’eau qui seront donné aux chiens (beaucoup de chiens errants en TURQUIE),  sur un carrefour et le restant de l’eau est projeté a droite et a gauche.
 
Si le plomb devient très sale pendant la cérémonie cela veut dire que la personne avait une lourde maladie ou était prise par les mauvais esprits, si le plomb est clair cela signifie que la personne est pure.
 
Vous vous en douterez un peu, chaque acte est payant c’est mal vu de ne pas l’honorer, chaque fois qu’elle pratique un acte le client passera a la caisse.

La personne pratiquant cet exorcisme, étant une simple intermédiaire, elle dit a son sujet a son départ; que Dieu vous guérisse, et que Dieu ne vous redonne plus jamais ce malheur. La personne concernée, remercie en disant que Dieu accepte vos dires

La tradition est tellement développée, que des sites internet se sont multipliés, pour ceux qui veulent se faire désenvoûter.

Un exemple pour les curieux: www.kursundokmek.com 

Sur la plus part des sites il y est expliqué que le prix dépendra du bon coeur des gens ou même que c’est gratuit,mais mon petit doigt m’a dit que chaque acte serait facturé entre 20 et 40 €, il n’y a plus qu’a souhaiter de ne pas être trop habité par le mauvais esprit, car la note pourrait être plombée.

Croix de bois, croix de fer si je mens je vais en enfer!

La fête du sacrifice, pour certain un délice pour d’autre un supplice:

la fête de sacrifice, Quelques coutumes ou traditions turcs

KURBAN BAYRAMI signifie fête du sacrifice, elle est célébrée par les musulmans du monde entier, 2 mois et 10 jours après la fin du RAMADAN, pour ceux qui ne connaissent pas encore le RAMADAN: En turc “RAMAZAN” est un jeûne qui a lieu au neuvième mois du calendrier musulman, au cour duquel les pratiquants ou non pratiquants ayant l’âge requit, pour les filles après leur toutes premières menstruations “adet olmak” et pour les garçons lors de leur première éjaculation durant un rêve “ihtilam olmak”.

ne doivent pas manger, ni boire, ni fumer et ne pas entretenir de relaxions sexuelles, dés l’aube au couché du soleil pendant 1 mois.

C’est un mois saint qui constitue l’un des 5 piliers de l’islam .
Pendant 4 jours, de nombreux pays commémorent le sacrifice d’ABRAHAM  qui avait accepté d’égorger son fils unique ISMAEL a la demande de dieu , avant que se dernier ne lui substitue un mouton.
 
Cette fête symbolise la soumission a dieu, mais elle est aussi consacré au dons et aux partages, lors de cet événement les plus riches donnent aux plus pauvres, il est de coutume de voir chez les restaurateurs les mieux lotis, d’offrir des repas aux gens les moins bien vernis.
 
La date de cette événement varie en fonction des années et du calendrier musulman, qui se base sur le cycle lunaire.
 
Lors du Ramadan en TURQUIE dans toutes les villes, les villages et les quartiers, des repas gratuits sont organisés par les mairies, les associations caritatives. Ce coté festif de la chose est très attendu par les fidèles, pour partager ensemble le même pain.
En TURQUIE la fête de sacrifice correspond a ce que l’on connaît en FRANCE: LAÏD 
Le sacrifice du mouton, la tradition veut que comme le geste d’ABRAHAM, un mouton soit égorgé, que le sang soit complètement vidé de son corps, ce pourquoi vous risquerez de voir des moutons accroché aux arbres par les pattes dans les régions rurales .
il est de coutume et de tradition de ne pas faire souffrir la bête, on lui bandera les yeux dans le but qu’elle ne panique pas, deux moutons l’un a côté de l’autre ne doivent pas être sacrifié, pour qu’il ne ressente pas le mal.
Celui qui sacrifie la bête, doit être expert en la matière ou de métier boucher pour ne pas faire souffrir le mouton.
 
Selon la coutume, un tiers de la viande doit être consommer chez les propriétaire de l’animal, un autre tiers sera donné aux pauvres (les meilleurs parties) et le dernier tiers sera partagé entre les proches.
 Les traditions se perdent et se transforment, de nos jours  beaucoup préfèrent donner de l’argent a des oeuvres caritatives. 
 
Les visites familiales pendant le BAYRAM, on se visite les uns chez les autres, les plus jeunes vont chez les plus vieux .

Tout le monde s’habille sur son trente un, les repas sont partagés avec la famille, et les mets échangés entre proches, pour un pur festin.

Les enfants ont de coutume de faire un baise main aux plus vieux, en échange d’un cadeau ou de l’argent. 

Ce jour est également préconçu pour se réconcilier et dire que l’on s’aime.

En TURQUIE comme on en fait toujours plus: Le mouton ne suffisait pas, il a fallu que les éleveurs voyant la richesse nouvelle des foyers TURCS nettement augmentée, et sentant le bon filon sûrement, proposent a la vente des taureaux, des chameaux et des buffles.

On peut se cotiser pour acheter un taureau, qui coûte tout de meme entre 1400€ et 4000€ 
et se voir partager le butin en viande coupé en parts, qui correspondra a la somme donnée.
 Le marché tellement lucratif que tous les ans des voles de bêtes sont a déplorer. Le mouton étant vendu entre 180€ et 370€ suivant la grandeur le poids de la bête, certain y voit l’opportunité de se faire beaucoup d’argent.

En 2014 les TURCS ont dépensés dans l’achat de bêtes proche des 2 milliard et demi d’€.

Pendant les fêtes, le prix de vente de la viande en grande surface ou chez les petits commerçants augmente nettement.

fft99_mf5806281
traditions turques

Şeker Bayramı en arabe: Aid el-fitr (fête de la rupture) est une fête marquant le rupture du jeûne du mois de RAMADAN, elle est célébrée le premier jour du mois de SHAWWAL. Pendant les trois premiers jours les familles se rendent des visites cordiales, pour manger le plus souvent .

Tradition turc
Tradition turc

Elle commence par un passage a la mosquée pour la premiére priére du matin .

Dans tous les commerçants ont vend des bonbons, des chocolats, des baklavas, des loukoums par kilos ..Qui seront redistribué aux enfants qui font du porte a porte pour recevoir des sucreries a la suite d’un baise main .

La coutume veut que l’on s’habille pour cette occasion de neuf, les magasins quelques jours auparavant sont pris d’assaut, des sommes folles sont dépensées, des cadeaux sont fait aux enfants, des spectacles sont organisés pour eux .

Un au revoir plein d’espoir

L’appelle à l’armée se fait sur 4 périodes bien définis novembre, février, mai, et aout . L’appel est fixé par l’armée et annoncé régions par régions, d’après l’âge (a partir de 20 ans) obligatoire pour tous hommes de nationalité TURQUE de bonne conditions physique et mentale.

tradition turc
Depuis le 1er janvier 2014 l’armée se fait sur 12 mois (mais auparavant était pour 15 mois, et avant encore 18 mois, a l’époque des parents c’était 24 mois, et des grands parents 36 mois). Les temps changeraient -ils?
Peut être que un jour l’obligation disparaîtra comme en FRANCE?
Lors d’un départ a l’armée, le jeune appelé visitera la famille au grand complet , 15 / 20 jours auparavant, tous les jours il sera invité a manger chez un membre de sa famille, lesquels lui accrocherons un ruban rouge brodé autour du cou.
 
Dans les villages la veille du départ des jeunes hommes, les familles des appelés organisent ensemble un repas généralement musical et dansant au quel tout le village est invité.
Pour lui souhaiter la bonne chance, cet événement est fêté avec beaucoup d’honneur car il part servir son pays et qu’il reviendra “homme”.
Cela a toute son importance également pour le droit du mariage, car une famille ne donnera pas sa fille a marié un garçon qui n’a pas déjà fait l’armée.
De l’henné est appliqué sur son doigt (l’index ) celui qui lui servira a appuyer sur la gâchette pour lui donner de la force, du courage lorsqu’il remplira son rôle de soldat.
 
Lors de cet événement important dans la vie d’un jeune homme les sentiments sont confus, l’honneur, la joie, la tristesse de la famille qui ne sais pas si leur enfant reviendra vivant de cette difficile période (si il part dans un endroit en conflit, aux frontières de certains pays voisins) Toujours cette crainte même si le pays n’est pas en guerre.
Ce n’est pas pour un parcourt de santé qu’il part vous me direz, c’est quand même une période de sa vie dont il se souviendra certainement toujours, et malgré ce côté dur, brute de pomme, très fier des hommes TURCS, ils partent a l’aventure, hors des jupons de maman, fini les bons petits plats, l’affection, la surprotection, place a la dure réalité de devenir un HOMME.
Le jour du départ, la maman aura préparé dans un tissus blanc des effets personnel pour toute la période de l’absence de son fils, comme des chaussons, un pyjama, des rasoirs …
Le jeune garçon devra faire le baise main a tous les membres de sa famille plus âgé que lui,avant que tous ensemble ils se retrouvent sur la place principale du village pour dire au revoir comme il se doit a ce jeune honoré. Dans les grandes villes le départ se fait a l’otogar.
Quoi qu’il en soit au son des tambours, les gens dansent, chantent, cris, sifflent pour qu’il parte confiant, heureux et lui prouver l’importance que d’être formé, pour pouvoir servir son pays en cas de coup dur. Les drapeaux TURCS sont de sortis, accroché aux voitures, tous fier et heureux d’être TURC.
 
Ça y est il s’en va, les pleurs de la séparation se mêlent au cris de joie … A dans 1 an mon fils, que dieu te protége!

Un peu d’eau sur l’auto, traditions turques

Cette tradition CHAMANIQUE remonte avant l’adoption de l’islam par les TURCS lorsqu’ils étaient chamanes.
Les TURCS accordaient une énorme importance a la nature  et pensaient ne faire qu’un avec elle, ils l’écoutaient, la respectaient.
Les gens croyaient aux esprits, aux âmes du gibier, aux âmes des enfants a naître, aux âmes des malades ramené a la vie.
Les ressources  naturelles de notre monde comme l’eau avait toute son importance, avait un réel sens.
De nos jours encore en TURQUIE  une tradition millénaire CHAMANIQUE est restée intact.
 
* Avant chaque départ d’un tiers, il est par habitude par tradition et un peu par superstition, de jeter de l’eau derrière la personne, ou son véhicule, qui est sensé de le protéger de tous tracas: La personne prénommée pour cette acte est souvent la maman, qui dira a haute voix en jetant l’eau au sol derrière l’auto:

PARS COMME DE L’EAU REVIENS COMME DE L’EAU

Pour les grands voyages important, la famille, les voisins sont conviés au départ et jetterons aussi de l’eau derrière la voiture pour que la personne revienne comme elle est sera partit.
Le sens propre de cette coutume est:

VAS COMME DE L’EAU VITE, ET REVIENS PROPRE COMME DE L’EAU SANS ACCIDENT.

LAISSER UN COMMENTAIRE