les Derviches tourneurs à Istanbul

0
1014

MEVLANA et les Derviches  tourneurs en Turquie

Mevlane est le plus grand philosophe et mystique de l’islam Turc, fondateur de l’ordre des derviches tourneurs.

les Derviches tourneurs à Istanbul
les Derviches tourneurs à Istanbul

Turquie: Le mausolée de Mevlana, à la source du soufisme.Au cœur de la Turquie, Konya, peuplée d’un million d’âmes, s’étend au milieu des plaines sauvages d’Anatolie, entourée de vastes prairies. La plus conservatrice des villes turques apparaît d’abord comme un lieu tout en foulards bien serrés et en barbes inquiétantes, où les rites sont pratiqués avec une observance ostentatoire et où la bière est interdite.

les Derviches tourneurs à Istanbul
les Derviches tourneurs à Istanbul

A Konya au cœur de la vieille ville, dans sa tombe garnie de faïence turquoise, repose Djalal al-Din Rumi. Rumi est l’un des poètes les plus lus de la planète. Déjà de son vivant, on venait en pèlerinage à Konya et cela s’est perpétué depuis sa mort en 1273.

Mevlana Celalettin-i Rumi
Mevlana Celalettin-i Rumi

Aujourd’hui, la tombe de Rumi (dit Mevlana, le guide ou le “sanctifié”) est le deuxième site touristique le plus visité de Turquie, juste derrière le palais de Topkapi, à Istanbul. Rumi était un mystique, un saint du soufisme qui aimait toutes les religions, et dont la religion était l’amour. Ses adeptes, hier comme aujourd’hui, se perdent dans la transe et la danse, tourbillonnant comme des toupies parfois pendant des heures.

les Derviches tourneurs à Istanbul
les Derviches tourneurs à Istanbul

Comme l’écrit Rumi: “Qui que tu sois, viens, même si tu es un infidèle, un païen, voire un adorateur du feu, viens, notre fraternité n’est pas celle du désespoir, quand bien même aurais-tu brisé, tes vœux de repentir cent, fois, viens. Tous les ans ou presque depuis 1983 c’est ce que je fais, comme les quelque deux millions de touristes qu’accueille Konya chaque année. Ils sont en majorité Turcs, mais un grand nombre d’Iraniens (qui revendiquent Rumi, car il écrivait en perse et naquit en Perse orientale) font également le pèlerinage.

les Derviches tourneurs à Istanbul
les Derviches tourneurs à Istanbul

Quand Rumi y arrive, encore enfant, Konya est déjà une ville depuis deux millénaires. Elle fut fondée par les Hittites, qui cédèrent la place aux Phrygiens, puis aux Lydiens, aux Perses, aux Cappadociens, aux rois de Pergame et aux Romains, qui eux la rebaptisèrent Iconium. Saint-Paul et Saint-Barnabé y prêchèrent en leur temps, mais en 1071, ce sont les Seldjoukides, une tribu turcomane, qui règnent et offrent à la ville cette architecture parvenue jusqu’à nous.

couvent des derviches tourneurs konya
couvent des derviches tourneurs konya

Leur madrasa de Karatay, bâtie en 1251, est une merveille dotée de carreaux ornementaux et de dômes harmonieux.
Elle abrite aujourd’hui le musée des Céramiques, dont les collections n’ont rien perdu, avec le temps, de leur vigueur et de leur beauté.

couvent des derviches tourneurs konya
couvent des derviches tourneurs konya

Au point de rencontre entre la vieille ville et son hideux nouveau quartier, se dresse la mosquée Alaeddin, point de vue privilégié sur la ville, dont le beau minbar [chaire] en ébène et le délicat mihrab [niche de prière] datent de 1155 (le complexe en son entier fut achevé en 1221). De là part l’avenue qui vous conduira à la sépulture de Rumi, dont nous reparlerons plus loin.

couvent des derviches tourneurs konya
couvent des derviches tourneurs konya

A Konya, un son retentit discrètement et s’insinue dans votre âme: C’est celui du ney, une flûte en roseau. Sous ses airs de respiration, c’est en réalité un son fiévreux qui gronde et faiblit tour à tour en chacun de nous.

Musée de Mevlana
Musée de Mevlana

Ce n’est pas une plainte religieuse maussade, mais plutôt la musique de l’aspiration, de la communion, du cœur. Oui, c’est la musique de l’âme, et elle vous appelle: Alors venez.

1459474_7_e071_spectacle-de-derviches-tourneurs-a-konya

Le musée de Mevlana se trouve dans la ville de konya, il se visite toute l’année.

Musée de Mevlana
Musée de Mevlana

Il sagit de son ancien couvent qui a été transformé en musée pendant la république par ATATÜRK en 1926, il se situe dans un jardin de rosiers de 18.000 m2 ; vous y trouverez également son tombeau familiale .. une visite intéressante et très mystique !

Après le musée de Topkapi c’est le musée le plus visité de la TURQUIE.

couvent des derviches tourneurs konya
couvent des derviches tourneurs konya

Le derviche est vêtu d’une longue tunique blanche: Symbole du deuil,

d’un chapeau (toque en poils de chameau): Symbole de la pierre tombale.

Sema

Les derviches utilisent la danse pour communiquer avec Dieu. La légende raconte quand passant devant un atelier où l’on frappait l’or en cadence, Mevlâna se sentit soudain entraîné par le rythme et pris d’une forte émotion il se mit à tourner dans un mouvement d’élévation et se sentit merveilleusement proche du Créateur. Convaincus des vertus de cette danse, ses disciples l’adoptèrent pour communier avec Dieu.

les Derviches Tourneurs
les Derviches Tourneurs

Lors des cérémonies, les derviches commencent par faire trois tours en marchant. Le premier tour symbolise la création par Dieu du soleil, de la lune, des étoiles et de tout ce qui n’est pas vivant. Le deuxième représente la création des végétaux et le troisième celle des animaux.

les Derviches Tourneurs
les Derviches Tourneurs

Quand les derviches viennent au milieu de la salle, après s’être salués mutuellement devant la peau sacrée, ils ont les bras croisés, les mains sur les épaules. Ils commencent à tourner en ouvrant les bras, la main gauche tournée vers le sol, la droite vers le ciel. Cela signifie que ce qu’ils prennent de Dieu, ils le partagent avec les autres créatures. Ils pivotent sur la pointe du pied droit en deux temps, le premier symbolisant toujours la création, le second dans l’autre sens, la communion avec Dieu. Les derviches tournent autour d’eux-mêmes et en même temps autour de la scène, comme les planètes tournent autour du soleil. Un orchestre d’instruments traditionnels accompagne les derviches par son rythme.

Celui-ci pourra vous paraître monocorde, car votre oreille n’est pas faite à ce genre de musique. Mais ne manquez pas de venir au moins une fois à cette cérémonie, vous en apprécierez la simplicité et la sérénité qui en émane.

Tous les derviches ne sont pas tourneurs. Ceux du couvent de Mevlana le sont, car ils atteignent l’extase par une danse giratoire (samâ) qui figure une vision cosmique du monde. C’est une prière adressée à l’Univers pour se confondre avec Dieu, par un enthousiasme mystique mis en mouvements.

Viens qui tu sois, croyant ou incroyant, viens c’est ici la demeure de l’espoir Mevlana.

Chaque années le 17 décembre, il est commémoré la mort de Mevlana à titre de spectacle et non de cérémonie religieuse.

Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul

A l’intersection de la bouillonnante Istiklal caddesi et de la touristique Galip dede caddesi, le Galata Mevlevihanesi est un petit havre de paix et de culture qui vous tend les bras. Transformé en musée en 1975, cet ancien couvent abritait jusqu’en 1925 (date de la suppression des confréries) les derviches tourneurs de l’ordre soufiste Mevlevi. Si les derviches tourneurs sont connus du grand public pour leur danse mystique, rares sont ceux qui connaissent les autres aspects de la tradition religieuse des Mevlevis. En restauration de puis 2005, le bâtiment a rouvert ses portes en novembre dernier, nous offrant l’occasion de partir à la (re)découverte ce cette branche méconnue de l’islam qu’est le soufisme et de rétablir la tradition des derviches dans toute sa subtilité et sa diversité.

Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul
Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul

Créé en 1491, le couvent a été agrandi et rénové de nombreuses fois, notamment après le grand incendie de 1776. Le jardin, le cimetière ou encore la fontaine confèrent tout son charme au site, idéal pour les beaux jours. A l’heure actuelle le bâtiment principal du musée est le semahane, salle où sont pratiquées les danses mystiques (sema) des derviches. Le semahane est plus fonctionnel qu’esthétique d’extérieur, mais l’intérieur du bâtiment se révèle beaucoup plus riche et imposant. Il est possible d’y assister à des représentations de sema.

Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul
Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul

La visite est l’occasion de découvrir le mode de vie des derviches emprunt d’une grande piété. Les arts occupaient une place centrale dans la vie des derviches puisqu’ils étaient un moyen d’expression de leur piété. On apprend ainsi que le mevlevihanesi faisait pratiquement office d’académie des arts, notamment dans les domaines de la musique et de la calligraphie. Cet art de vie est profondément inspiré du soufisme du poète du XIIIe siècle Rumi qui prône la tolérance, la dévotion et l’amour de Dieu.

Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul
Le Couvent Des Derviches Tourneurs De Galata Istanbul

La collection présente également des objets de la vie quotidienne et les tenues des derviches en fonction des cérémonies et de leur position dans l’ordre. L’occasion d’apprendre que le terme “dede” désigne le leader de la communauté, d’où le nom de la rue (Galip dede).

Le Galata Mevlevihanesi est discret et modeste ce qui en fait donc un endroit surprenant. Il n’a ni la magnificence de la mosquée de Soliman ni l’ancienneté de Sainte Sophie, mais c’est néanmoins un lieu enrichissant et apaisant (photo de droite : le jardin intérieur). Il vous ouvre ses portes de 9h30 à 16h30 pour une escapade culturelle en toute simplicité.

Spectacles de derviches tourneurs à Istanbul, informations et tarifs

Lors de votre séjour à Istanbul, vous souhaiterez peut-être assister à un spectacle de derviches tourneurs. La cérémonie des derviches tourneurs constitue en effet un évènement marquant des traditions turques à ne pas manquer. Ce spectacle religieux est ouvert à tous. Vous serez forcément éblouis par la musique traditionnelle ainsi que par la danse si fabuleuse des derviches tourneurs.

Pour ne pas rater l’occasion de venir voir un spectacle de derviches tourneurs à Istanbul, vous trouverez ci-dessous quelques informations sur les lieux, les dates, les prix et les caractéristiques de véritables cérémonies de derviches tourneurs à Istanbul:

Centre Culturel Hodjapasha
Eminönü, près de la Gare de Sirkeci
Spectacles tous les jours à 19h30 sauf le mardi et le jeudi
50 lires turques pour les adultes et 25 lires turques pour les enfants
Environ 1h de spectacle avec boissons gratuites
Pour plus d’information: Consulter le Site internet du Centre Culturel Hodjapasha

Mevlana Education and Culture Society
Beyoglu – Théâtre Muammer Karaca, 193 Avenue Istiklal
Spectacles tous les dimanches à 18h
30 lires turques par personne
Environ 1h à 1h30 de cérémonie
Tél.: +90 216 3361 662

Centre Culturel Silivrikapi (Silivrikapi Mevlana cultural center)
Silivrikapi, Fatih- Yeni Tavanli Cesme Sokak, 8
Spectacles tous les jeudis soir à 19h
40 lires turques par personne
Environ 2 à 3 heures de cérémonie et de prières
Pour plus d’informations: Consulter le  Site internet du Centre Culturel Silivrikapi

Le spectacle de derviches tourneurs à Istanbul est certainement la chose à ne pas manquer pour le côté traditionnelle d’Istanbul et de la Turquie.

Généralement les photos sont autorisés sans flash lors de ces spectacles de derviches tourneurs. Ce sera alors l’occasion d’avoir de beaux souvenirs des derviches tourneurs.

Les spectacles se déroulent devant un public restreint permettant de garder un côté calme et d’apprécier le spectacle.
Il est également conseiller de réserver pour le spectacle de derviches tourneurs. La réservation peut se faire par email ou directement sur place les jours précédents le spectacle.

Spectacles de derviches tourneurs à Istanbul.

LAISSER UN COMMENTAIRE