L’oeil Para-Jalousie, Mauvais œil Turquie

0
1823

images1e29vw3l

Protection contre le mauvais œil

œil para-jalousie, Nazar boncuk (Nazar boncuğu); nazar pour mauvais œil et boncuğu pour amulette en turc (nazar signifie «regard»), est une amulette qui vise à protéger contre le mauvaise œil.

chasser le mauvais œil

le voir des qu’on rentre à la maison, sur les vêtements des bébés pour qu’il se protègent des jaloux, accroché aux rétroviseurs intérieurs des véhicules, sur les chevaux etc… Si un «œil» se brise, c’est qu’il a joué son rôle, il a «repoussé le mal»; il faut alors le remplacer par un nouveau.

chasser le mauvais œil

En Grèce et en Anatolie avant la conquête turco-musulmane on y trouve l’œil (Mauvais œil) qui est censé porter chance, dès l’Antiquité. Il en existe de nombreuses représentations, sur les navires grecs notamment.

Le nazar boncuk  (Mauvais œil) est une amulette, fabriquée à la main à partir de pâte de verre (parfois en plastique) généralement teintée en bleu qui a la forme d’une goutte aplatie.

Chasser le mauvais œil

Les plus petits spécimens ressemblent à des pendentifs et les plus grands, à des disques plats. Il est caractéristique de par ses couleurs et est très reconnaissable avec ses formes concentriques à l’instar de l’iris d’un œil.

Les couleurs du nazar boncuk (Mauvais œil) se composent ainsi, en partant du centre: Bleu marine, bleu clair, blanc et bleu foncé (parfois jaune / cercle à bordure dorée). Il est donc souvent appelé «l’œil bleu».

imagesngmlb96k

images269aqmh62

On trouve des nazar boncugu (Mauvais œil) de toutes tailles, de la taille d’une tête d’épingle jusqu’à la taille d’une plaque, dans les bazars et les boutiques de souvenirs. Il est généralement porté en pendentif, attaché aux anneaux ou à un bracelet pour les plus petits ou dans la version plus grande.

Il est ostensiblement suspendu (de préférence au-dessus de la porte d’entrée) ou à un mur pour « repousser le mal ». La majorité de la production des nazar boncugu (Mauvais œil) est aujourd’hui faite à Kemalpaşa par les gitans dans la province d’Izmir à partir des bouteilles de raki vides.

imagesyaojlb0y-150x150

imageswp0qf0z1-150x150

imageszhj5ksk5-150x150

untitledffjfdif-150x150

LAISSER UN COMMENTAIRE