Les Citernes d’Istanbul – Constantinople

0
775

Les citernes d’Istanbul- Constantinople en raison de la pénurie d’eau, de la présence minime de sources d’eau, de la sécheresse, d’éventuelles attaques, les citernes étaient le type de monument le plus construit dans la capitale de l’Empire Romain de L’orient.

La Citerne Basilique Istanbul
La Citerne Basilique Istanbul

A Istanbul-Constantinople l’estimation des citernes à ciel ouvert s’élève en moyenne à 80 dont certaines ont survécus jusqu’à aujourd’hui. Pour contenter une population urbaine grandissante au 4 et 6. siècle, de nombreuses citernes furent construites. Mais la majorité des citernes virent le jour lors des quatre premiers siècles suivant la refondation de la ville par Constantin le grand et Justinien dont les plus importantes citernes souterraines étaient la Citerne Basilique (78 000 m3) et la citerne aux mille et une colonnes (Binbirdirek – 40 000 m3).

La Citerne Binbirdirek Istanbul
La Citerne Binbirdirek Istanbul

La Citerne Basilique:

Son nom vient du fait que la Citerne ressemble à une Basilique: La Citerne Basilique.

Le défi à relever au fil des siècles est de capter l’eau, l’acheminer et la stocker, les ouvrages destinés à ces fonctions sont multiples à Istanbul. 

Les aqueducs sont plus visibles et donc plus spectaculaires, les citernes enterrées recèlent des trésors architecturaux longtemps négligés. Parmi les nombreuses réserves d’eau réalisées à Istanbul, il en est une considérée comme la plus belle de toutes sur tous les points: ses dimensions et sa décoration font d’elle une création d’exception.

Malheureusement laissées à l’abandon, oubliées, asséchées, effondrées, certaines citernes ont parfois servi de maison, d’entrepôt, d’atelier, de poudrière si ce n’est pire encore, de carrière à ciel ouvert ou de dépôt d’ordures.

La Citerne Basilique à Istanbul- Yerebatan Sarnıcı (aujourd’hui)

La Citerne Basilique Istanbul
La Citerne Basilique Istanbul

En 1968, la municipalité d’Istanbul procède à une première série de restaurations et de consolidation, en 1985 par un vaste chantier de réhabilitation mettant en valeur l’ensemble de La Citerne Basilique à Istanbul est entreprit, désormais ouvert à la visite.

Au jour d’aujourd’hui, La Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı) est l’un des monuments le plus visité à Istanbul.

En découvrant cette forêt de colonnes éclairées, au sein d’une atmosphère musicale classique, on a un peu de mal à imaginer ce que fut cet endroit exceptionnel, si le rêve n’était troublé par la chute de gouttes d’eau tombant du plafond, qui nous rappelle que ce lieu était à l’origine un grand réservoir qui contenait plus de 78.000 m3 d’eau.

Architecture de la Citerne Basilique: elle est de plan rectangulaire, 138.m sur 64.6.m, pouvant contenir 78.000m3 d’eau, elle était la plus grande Citerne de Constantinople, parmi les 22 Citernes fermées de la ville. Sa paroi extérieur est faite de briques, de 4 m d’épaisseur, recouvert d’un enduit hydraulique. L’espace intérieur est composée de 12 rangées de 28 colonnes en marbre, pour un total de 336 colonnes, mesurant chacune 8 mètres, supportant des arcs et des voûtes de briques. La plupart des colonnes sont surmontées de chapiteaux corinthien, mais aussi de blocs d’imposte. Les colonnes viennent toutes de divers temples romain.

Citerne Basilique à Istanbul:

Heures d’ouverture:  9h00 – 17h30 en hiver et 9h00 – 20h30 l’éte ” 7 / 7 ”.

Prix unique: 20tl

la citerne Binbirdirek:

La citerne fût construite en 330 par Constantin le Grand empereur de Byzance, aménager sous son palais de Lausus lors de la construction de celui-ci. Lausus-Binbirdirek est une citerne de 3.640m², ce situant en deuxième position plus grande citerne de la ville après Yerebatan. Bien qu’il n’y ait que 224 colonnes dans la citerne celle-ci porte le nom de 1001 piliers. Pour preuve que l’édifice a été construit au 4. siècle après JC. (après la conversion de Byzance au christianisme), une des colonne a été marquée de la croix chrétienne.

Afin d’être payé en conséquence de leur travail, les ouvriers inscrivaient leur nom sur les colonnes qu’ils avaient travaillée, pour pouvoir comptabiliser le nombre exact réalisé. Au 6. siècle le palais en ruine fut complètement détruit, mais la citerne fut par contre restaurée.

En 1453 à la prise d’Istanbul la citerne Binbirdirek tomba dans l’oublie, dés lors les Ottomans construisirent de nouveaux réservoirs d’eau. Au 17. siècle la demeure de Fazli Paşa fut bâtie sur ses murs, la citerne lui servit de dépôt d’eau. A la suite d’un incendie la citerne s’effondra et son emplacement servi d’atelier de tissage de la soie, puis peu à peu maisons et immeubles virent le jour.

La citerne aux mille et une colonnes (Binbirdirek) à istanbul:

est ouverte à la visite 7/7 de 9h00 à 20h au prix de 10tl l’entrée.

Dans la citerne on peut y trouver un restaurant, une cafétéria, un café où fumer le narguilé et des échoppes(Conservez votre ticket, vous aurez droit à une boisson offerte.)

Adres : İmran Öktem Caddesi Binbirdirek Mahallesi, Sultanahmet, Fatih

Telefon: (212) 518 10 01/ binbirdirek.com

LAISSER UN COMMENTAIRE